Exposition New past

September 15, 2016  •  Laisser un commentaire

Exposition "New past" :


Galerie B&B - 6, bis rue des Récollets 75010 Paris

du 7 au 9 octobre 2016 de 10h à 19h
Vernissage vendredi 07 octobre 2016 de 18h à 22h

pour ceux qui ne l'ont pas encore fait n'hésitez pas à marquer sur l'évènement (lien ci-dessous) que vous venez et surtout à inviter vos amis à s'y inscrire également (vous pouvez directement les inviter depuis l'évènement et aussi partager l'évènement).
www.facebook.com/events/1040841756030285/

Bob a retrouvé la ville de son enfance, totalement abandonnée. Les souvenirs renaissent et les émotions se bousculent. Il décide alors de redonner vie à sa ville en se mettant sur les traces de ses habitants disparus. Ses recherches l’amènent jusqu'à une boite remplie de vieilles photographies au collodion humide sur plaque de verre ...


Dans la précédente série "Mémoire fantôme", Rémy nous racontait l'histoire de Bob, face aux stigmates de la ville de son enfance depuis longtemps inhabitée.

La série "New past" est donc la suite de ses aventures. Il ressent le besoin de repeupler cette ville en cherchant qui ont put être ses habitants. Cette série présente des portraits d'inconnus exceptionnels. Elle donne vie à des personnages fictifs, inspirés de l'imaginaire collectif, qui auraient vécu dans un passé parallèle à la chronologie chamboulée. Tel un album de famille rempli de photos faussement vernaculaires, les éléments, bien que semblant n'avoir aucun lien historique ou géographique, sont liés par l’unité des procédés photographiques utilisés. Les anachronismes interrogent la part des éléments du passé qui, pour nous, sont constituants, et leur prédominance. Ces éléments étant très personnels, ils ne tiennent compte ni de la chronologie, ni de la géographie. On retrouve ces anachronismes tant dans le choix des personnages, que de leurs costumes, des accessoires ou des poses. A un autre niveau, ils se retrouvent également dans le choix des techniques photographiques utilisées : du collodion humide sur plaque de verre (1850-1880), en passant par la colorisation (début XXème), la numérisation (fin XXème), jusqu’aux tirages sur dibond (début XXIème). L’ensemble parcourt une partie de l'histoire de la photographie à partir de laquelle la photo actuelle a pu se construire, nous interrogeant sur l'évolution de la place des portraits photographiques depuis les portraits figés de la bourgeoisie de 1850 aux portraits contemporains.
Que laisse t on réellement derrière soi quand on disparait ?


La galerie B&B - 6, bis rue des Récollets 75010 Paris
du 7 au 9 octobre 2016 de 10h à 19h
Dans le cadre de Paris Artiste


Commentaires

Aucun commentaire publié.
Chargement...

Archiver
Janvier Février Mars Avril Mai (3) Juin Juillet (1) Août Septembre Octobre Novembre (1) Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre (1) Décembre
Janvier (1) Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre (2) Octobre (1) Novembre (1) Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai (1) Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre